Prévention : ce qu’il faut savoir

Les hautes températures de ces derniers jours n’ont pas été faciles pour nos compagnons. Et l’été n’est pas terminé ! En période de canicule, vos animaux peuvent être victimes de coups de chaleur, des phénomènes pouvant entrainer de graves problèmes de santé.

 

Mais qu’est ce qu’un “coup de chaleur” et comment se manifeste-t-il ?

Un coup de chaleur est un état d’hyperthermie sévère (température corporelle supérieure à 40,5°C) qui se manifeste lorsque que l’organisme est soumis à un environnement tellement chaud et/ou humide qu’il ne parvient plus à évacuer la chaleur correctement. Cet état survient lorsque les mécanismes de thermorégulation de l’animal sont saturés, il n’est donc pas à prendre à la légère.

Il constitue une réelle urgence vétérinaire. Il peut survenir lorsque la température extérieure est très élevée, après un effort physique violent ou prolongé sous la chaleur, mais également dans des circonstances moins extrêmes pour certains animaux.

L’hyperthermie qui s’installe peut alors entraîner des lésions cellulaires graves et irréversibles (destruction de membranes cellulaires, dénaturation d’enzymes…) et conduire à l’apparition d’un état de choc qui peut aller jusqu’à la mort (rapide dans certains cas) de l’animal.

 

Symptômes :

  • Halètement excessif (respiration la gueule ouverte)
  • Salivation très abondante
  • Gencives rose foncé, bleutées ou très pâle
  • Battements cardiaques très rapides/irréguliers
  • Faiblesse extrême
  • Diarrhées et/ou vomissements (parfois avec du sang)
  • État mental altéré (abattement, amorphe, coma)
  • Tremblements musculaires/convulsions

 

Comment réagir le plus rapidement possible ?

En cas de coup de chaleur, il faut réagir très rapidement. Le traitement s’effectue en trois étapes : refroidissement de l’organisme de l’animal, traitement de l’état de choc et surveillance pour détecter et traiter d’éventuelles complications.

Il est dans tous les cas nécessaire d’amener immédiatement votre animal chez un vétérinaire qui mettra en œuvre un traitement du choc et prendra en charge les conséquences éventuelles du coup de chaleur comme l’œdème cérébral, l’insuffisance rénale, les troubles cardiaques, etc. Plus l’animal est pris en charge rapidement, plus les risques de séquelles ou de décès seront diminués.

Gestes de premiers secours :

  • Placer l’animal dans un endroit frais et non exposé au soleil (devant un ventilateur ou dans une pièce climatisée).
  • Refroidir l’animal à l’aide de serviettes humides en commençant par le haut du corps.
  • Mouiller les pattes/coussinets.
  • Présenter de l’eau fraîche à l’animal sans le forcer à boire.

Attention, l’eau ne doit jamais être trop froide afin d’éviter un choc thermique.

 

Comment prévenir le coup de chaleur ?

Chiens

  • Pensez à l’hydratation ! Votre chien doit toujours avoir de l’eau fraîche à disposition, que vous soyez chez vous ou à l’extérieur.
  • À l’extérieur, limitez ses efforts et recherchez systématiquement des points d’ombres.
  • Attention aux longs trajets en voiture ! Pensez à vous arrêter, à vérifier son état régulièrement et à ne jamais le laisser seul dans votre véhicule.
  • Effectuez les balades tôt le matin ou tard le soir.
  • Privilégiez également les sorties sur des chemins de terre ou ombragés pour protégez ses coussinets. Évitez le goudron !

Chats

  • Même si il tolère mieux la chaleur et se rafraîchit instinctivement, évitez de le laisser sortir entre 12h et 16h.
  • En cas de sortie, veillez à ce qu’il dispose de coins d’ombre et d’eau à proximité.

NAC

  • Installez-les dans la pièce la plus fraîche de votre maison.
  • Aidez-les à se rafraîchir en plaçant une bouteille d’eau congelée dans leur cage ou leur enclos, ou en entourant une partie de la cage d’un tissu humide.
  • Pour les herbivores et omnivores, n’hésitez pas à leur donner des fruits et légumes riches en eau (melon, pastèque, concombre, etc.).