La formation initiale vétérinaire forme des docteurs vétérinaires à de nombreux métiers dans les domaines de la santé animale, de la santé publique et de l’alimentation.


Rentrée 2021

Vous trouverez ici toutes les informations utiles pour préparer au mieux votre rentrée à l’ENVT.


 

Devenir vétérinaire

Le diplôme de vétérinaire donne accès à des métiers extrêmement variés. Le métier de praticien libéral est le plus connu mais de nombreux autres secteurs d’activités moins connus s’offrent aux étudiants sortant des écoles vétérinaires.

Les missions et rôle du vétérinaire

  • Les vétérinaires veillent à la santé des animaux de compagnie et de loisir qui occupent à l’heure actuelle une place considérable dans notre société. Cela passe par la prise en compte de leur bien-être, mais aussi de toute l’approche de leur comportement, incluant toutes les espèces.
  • Ils soignent également les animaux dits de rente, ceux qui contribuent à la chaine alimentaire. Autrefois, c’était la bonne santé des animaux qui primait. Désormais, c’est la maîtrise de la qualité sanitaire et du bien-être des animaux au sein des élevages qui constitue la priorité essentielle des interventions du vétérinaire.
  • Médecin de l’animal, le vétérinaire est aussi un ingénieur des productions animales, partenaire incontournable des milieux de l’élevage pour assurer le contrôle de l’hygiène et de la salubrité des denrées alimentaires préparées pour l’alimentation de l’homme.

Le vétérinaire est garant de l’état sanitaire des animaux qui sortent de l’élevage

  • Il est le responsable de la bonne utilisation des médicaments destinés à l’animal dans le but de s’assurer que la présence de résidus ne nuira pas à la santé du consommateur.
  • Le vétérinaire est un partenaire incontournable dans les industries agro-alimentaires.
  • Il est le responsable de la salubrité des aliments d’origine animale en intervenant notamment dans les abattoirs, sur les lieux de vente, dans les restaurants de collectivité…
  • Il participe à la recherche qu’elle soit publique dans les grands instituts de recherche (INRA, CNRS, INSERM…) ou dans l’industrie privée, notamment dans les centres de recherche pharmaceutique.
  • Le vétérinaire contribue à la protection de l’animal, à la sauvegarde et la défense de la nature.
  • Il peut également rejoindre les grands corps de l’État (enseignement supérieur, armée, services vétérinaires…)

Les métiers du vétérinaire

Atlas de la profession vétérinaire

L’atlas vétérinaire offre, chaque année, un instantané de la démographie de la profession vétérinaire. Cet important travail de collecte, d’analyse et de valorisation de données alimente les réflexions de l’ensemble des partenaires sur les orientations et les tendances de la profession.

Construit à partir des différentes données transmises par les membres de l’Observatoire démographique de la profession vétérinaire, cet ouvrage de synthèse permet de prendre connaissance rapidement des aspects démographiques de la profession vétérinaire et de leurs évolutions.

Accéder au document

Les voies d'accès

Le recrutement dans les quatre Écoles nationales vétérinaires de France (ENVF) est réalisé par concours, soit juste après le bac, soit après deux années d’études.

Le concours d’entrée est organisé au niveau national par le ministère chargé de l’agriculture, et commun à l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur publics placés sous sa tutelle.

Nouveauté : à partir de 2021, il est possible d’intégrer les ENV juste après le bac, sur concours, via Parcoursup.

Pour l’année 2021, le concours commun offre 806 places réparties dans les quatre Écoles nationales vétérinaires de France (ENVF – Alfort, Lyon, Toulouse et Nantes).

Sept voies de recrutement pour accéder aux ENVF.Plus d’infos

Concours Post BAC

Destiné aux élèves de la série générale inscrits pour la première fois en classe de terminale, ce concours est subordonné à l’obtention du baccalauréat l’année d’admission.

Il permet l’accès à la première année commune aux quatre ENV via le concours Post-Bac.

Accéder au site du concours

Concours A

Ouvert aux étudiants issus de classe préparatoire Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre (BCPST). Il s’agit de la voie nettement majoritaire.

Concours A-TB

destiné aux étudiants issus de classes préparatoires spécifiques, réservées aux titulaires de baccalauréats technologiques « sciences et techniques du laboratoire » et sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV)

Concours B

Ouvert aux étudiants issus d’une filière scientifique de L3

Concours C

Organisé pour les étudiants titulaires de DUT dans le domaine de la biologie, ainsi que de certaines spécialités de BTS ou de BTSA.

Concours D

Concours sur titre ouvert aux titulaires du grade de docteur en médecine, de docteur en pharmacie, de docteur en chirurgie dentaire, ou d’un master avec une dominante biologie. Cette voie ne représente en moyenne qu’un candidat par an et par école, sélectionnés dans un premier temps sur dossier en fonction de leur profil et de leur projet, avant d’être soumis à un entretien.

Concours E

Réservé aux étudiants des Écoles Normales Supérieures de Cachan et de Lyon admis admis en liste principale par la voie A lors de la session de concours précédente.

La formation

La formation vétérinaire repose sur un référentiel de compétences commun aux quatre Écoles nationales vétérinaires de France (ENVF).

Télécharger

4 macro-compétences spécifiques

  • Conseiller et prévenir pour la santé et le bien-être des animaux et pour le respect des principes de biosécurité.
  • Établir un diagnostic à l’échelle individuelle ou collective incluant le recueil d’informations, la formulation d’hypothèses, leur hiérarchisation afin de soigner des animaux ou d’appliquer la démarche à d’autres situations professionnelles.
  • Soigner-traiter par la mise en œuvre de protocoles de soins et de traitement adaptés.
  • Agir pour la santé publique en étant la sentinelle et le garant de la santé animale, de la sécurité des aliments et des productions animales selon le principe «Une seule santé» (animale, humaine, environnementale);
    Conseiller et prévenir pour la santé et le bien-être des animaux et pour le respect des principes de biosécurité.

4 macro-compétences transversales

  • Travailler en entreprise par la gestion quotidienne des aspects économiques, administratifs, réglementaires et de ressources humaines dans tous les domaines d’exercice de la profession.
  • Communiquer avec les propriétaires d’animaux, les collaborateurs, les professionnels, les autorités compétentes, le grand public en utilisant des moyens adaptés.
  • Agir en scientifique selon une stratégie d’information et d’analyse critique fondée sur les preuves.
  • Agir de manière responsable en pleine conscience de ses responsabilités sanitaires, éthiques et sociétales, notamment en matière de développement durable et de bien-être animal.

  • Stages

    Les stages font partie intégrante du cursus suivi par les étudiants de l’ENVT.
    Le bon déroulement de cet exercice pédagogique (encadrement et validation) est assuré grâce à l’implication de l’ensemble de la communauté pédagogique.

    Syllabus

    L'ENVT c'est aussi...

    L’École

     

    Le centre équestre

    Le campus

     

    Une ouverture à l’international